Début des aménagements de l’ espace détente dans la cour

Les éco-délégués de 4ème sont à l’initiative de ce projet. Ils souhaitent aménager le fond de la cour (zone de l’amphithéâtre) afin d’y faire un espace de détente pour les récréations et la pause méridienne. Ils aimeraient y installer du mobilier en palettes recyclées. Cet espace ne leur était plus accessible depuis plusieurs années. Ils ont fait une demande écrite auprès de Monsieur le Principal qui a accepté de les laisser occuper de nouveau cette zone et une demande de créer le mobilier avec le professeur de technologie dans le cadre d’un projet pédagogique a été réalisée. En attendant la conception et réalisation des banquettes, fauteuils, etc, en 2022-2023, les éco-délégués de 4ème ont décidé de demander à leurs camarades de leur prêter main forte pour nettoyer, désherber, tailler et ainsi permettre à tous de pouvoir profiter de cet espace agréable.

Les collégiens récompensés par la revue Nature Junior pour le travail qu’ils avaient réalisé sur la 6ème extinction de masse

Les élèves ont été récompensés par la revue « Nature junior » réalisée par Bourgogne Franche Comté Nature pour le travail qu’ils avaient réalisé sur la 6ème extinction de masse. Ils ont tous reçu le périodique ! Bravo à eux pour l’investissement qu’ils avaient eu à l’époque à monter et réaliser leur projet.

Vous pouvez feuilleter ce numéro à l’adresse suivante

http://www.bourgogne-franche-comte-nature.fr/fr/nature-junior/les-plantes-et-les-autres_234_R83.html

Initiation à la taille des arbres pour les éco-délégués

Les éco-délégués volontaires ont été initiés à la taille des arbres par un ancien professionnel de l’aménagement paysager, Monsieur Boulogne. Les élèves et quelques professeurs se sont faits la main sur la haie mellifère plantée par les 6èmes il y a deux ans.

vernissage Projet bestiaire (ajout de quelques photos)

Vernissage projet bestiaire

Mardi 8 mars a eu lieu à l’Espace multimedia Gantner de Bourogne le vernissage de l’exposition « 6ème extinction de masse : réelle ou virtuelle ? »

Les élèves de 5ème qui ont travaillé depuis septembre sur le projet ont pu présenter leur point de vue sur la situation écologique actuelle à travers dessins, stopmotions (vidéos) et dessins en réalité virtuelle.

Plus de 100 visiteurs ! Un grand bravo à tous les élèves et merci à Florent Wong, l’artiste qui les a accompagné toute l’année ainsi que Sophie Monesi et Joël Mbajoumbé, de l’Espace multimedia Gantner, partenaire du projet.

L’exposition sera présentée mardi 22 mars aux élèves de l’école primaire de Morvillars.

 

Vous pouvez retrouver le travail mené tout au long de l’année sur le site du collège dans les rubriques «EDD », « Projets culturels », « SVT » ou « arts plastiques »

Projet bestiaire

Arnaud Zumkeller de la LPO, Ligue de Protection des Oiseaux, est intervenu auprès de nos élèves de 5èmes. Ils ont appris à reconnaître les oiseaux et les ont inventoriés. Les données collectées sur leur présence et leur abondance  seront envoyées dans le cadre du programme Vigie-Nature École à des scientifiques. Les données permettront d’aider à un véritable programme de recherche  du Muséum National d’Histoire Naturelle sur les effets du climat, de l’urbanisation et des pratiques agricoles sur la diversité des oiseaux communs.

Bravo aux élèves pour leur premiers pas en sciences participatives !

Projet Bestiaire

Florent Wong est venue travailler avec les 4 classes de 5eme afin de proposer un travail montrant les conséquences de la 6ème extinction de masse.

https://www.instagram.com/p/CY7SfJYLZbF/?utm_medium=copy_link

Projet Bestiaire

Ateliers stopmotion au collège

 

Florent Wong,  Sophie Monesi et Joël M’Bajoumbé sont intervenus au collège auprès des 4 classes de 5eme afin de réaliser des animations.

Les élèves ont travaillé par groupe pour créer des films à plusieurs mains qui proposent des solutions à la 6eme extinction de masse.

https://www.instagram.com/p/CYtP8KZMsHa/?utm_medium=copy_link

 

Projet Bestiaire

Ateliers stopmotion au collège

 

Florent Wong,  Sophie Monesi et Joël M’Bajoumbé sont intervenus au collège auprès des 4 classes de 5eme afin de réaliser des animations.

Les élèves ont travaillé par groupe pour créer des films à plusieurs mains qui nous parlent de la 6eme extinction de masse.

 

https://www.instagram.com/p/CXRLEpgs85k/?utm_medium=copy_link

Projet Bestiaire : visite à l’Espace Multimédia Gantner

Visite pédagogique à l’Espace Multimédia Gantner

Les 27 et 28 septembre les élèves de 5eme B et de 5emeD se sont rendus à l’Espace Multimédia Gantner.

Nous avons été accueillis par Sophie Monesi, chargée du public. Elle présente les différentes activités de l’Espace Multimédia Gantner.

Nous nous séparons en deux groupes.

Le premier suit Sophie en visite d’exposition, le second découvre le fond documentaire, ensuite nous nous partageons en ateliers.

BIBLIOTHEQUE

Nous découvrons le rôle de bibliothèque avec Nathaniel. La lecture publique est obligatoire au niveau départemental et non au niveau de la mairie. La médiathèque départementale prête aux bibliothèques des communes de moins de 10 000 habitants.

L’EMG à donc une bibliothèque pour consulter et prêter livres, Cd, DVD, mais ils pourvoient aussi une aide technique. Par exemple en ce moment pour le Festival Contes et Cie, un prêt de scène, de sono.

La bibliothèque est liée à la particularité du lieu, tourné vers le numérique, son fond l’est aussi : Arts et nouvelles technologies, société. On y trouve des livres sur les artistes, les mouvements, la philosophie, les questions de société.

Le lieu questionne aussi l’obsolescence et participe à la conservation du numérique.

Une discussion est menée avec les élèves sur leurs usages du numérique. Ils consultent abondamment les réseaux sociaux. Attention à ne pas perdre de vue que les plateformes cherchent à nous retenir un maximum de temps. Pour ce faire les algorithmes nous proposent des contenus conformes à nos attentes et nous confortent donc dans nos opinions et nos goûts en nous proposant ce que nous aimons déjà, nous enfermant dans une vase clos.

VISITE D’EXPOSITION

Sophie présente l’exposition « Donner forme à l’éther », dédiée au radio art. Elle engage une discussion avec les élèves pour définir les termes : un art pour communiquer, parler, dessiner avec la radio ?

La radio fonctionne avec des ondes. Il faut un émetteur, une antenne qui distribue les ondes, un récepteur.

Les artistes ici utilisent les ondes comme matériaux artistiques. Or elles sont invisibles, intangibles. Si on est équipé on peut les entendre mais on ne les voit pas.

→ œuvre Collectif Pinode, Studio 3.14, 2021 :

Micro, table de mixage : tout ce qui constitue un studio jusqu’au bout avec la radio.

Ce studio à la particularité d’être mobile.

Le collectif PINODE a comme objectif une radio qui émet n’importe. Elle a une portée poétique et politique. Ce n’est pas seulement un studio, par sa mobilité il rend ce média accessible à tous.

Un vidéoprojecteur montre le chat qui est lié à la radio qui émet à Paris et Mulhouse grâce à un émetteur à puissance d’émission à l’échelle de la ville.

→ Joyce Hinterding, The Large Logarithmic VLF Loop antenna, 2015

La peinture est conductrice, elle capte les ondes radio. Le dessin reprend la forme d’une antenne grâce à une forule mathématique le dessin perrmet de capter un maximum d’ondes en fonctionnant un peu comme un entonnoir.

Les ondes radio sont dites VLF = Very Low Frequency

L’antenne capte les ondes, pas forcément les ondes radio, et les fait entendre grâce à un casque.

Nous et notre environnement produisons de l’électricité, c’est visible par exemple lors d’un orage.

Ici on entend surtout les antennes présentes dans l’espace d’exposition.

→ Nicolas Montgermont, Axis Mundi, 2017

L’antenne émet des ondes radio. Elles vont à la vitesse de la lumière, sont envoyées dans l’espace pour y réaliser un dessin. L’antenne bouge pour que l’onde dessine des formes en se déplaçant, suivant les instructions programmées.

Les dessins reprennent des constellations qui n’ont pas été retenues par notre culture.

ATELIER DESSIN

Florent se présente rapidement (il viendra se présenter au collège prochainement). C’est un artiste belfortain, plasticien. Le dessin reste son moyen d’expression de prédilection.

Les élèves vont travailler la question de l’hybride. Ils définissent un hybride : mélange d’animaux, transformés avec autres chose. Il s’agit de créer quelque chose d’inattendu.

Les élèves vont hybrider des animaux pour qu’ils puissent s’adapter à leur milieu. De nombreux objets sont disposés sur les tables et tout autour d’eux, issus de la technologie.

Florent montre quelques dessins. Des dessins qu’il qualifie de brouillons qui peuvent devenir le point de départ de compositions.

Les élèves se mettent rapidement au travail. On peut commencer un brouillon où on note une idée, un mot avant de passer en grand au fusain et on ajoute les textures.

ATELIER 3D

Joel à préparé des ordinateurs de gamers avec casques 3D. Les élèves vont expérimenter la remodélisation 3D en retravaillant des animaux en voie de disparition qu’il faut upgrader afin de leur permettre de se protéger.

Joël leur explique comment régler le casque et utiliser les manettes pour travailler avec Occulus medium.

Les élèves travaillent en binômes.